« Je félicite la forte mobilisation et la réactivité incroyable de nos entreprises régionales qui sont aujourd’hui capables de fabriquer 300 000 masques par jour ! »

Pierric CHALVIN, Délégué Général d’Unitex Auvergne Rhône-Alpes

Confiné dans sa maison familiale, Pierric Chalvin est plus que jamais engagé au sein d’Unitex Auvergne Rhône-Alpes, organisme qui fédère et représente l’ensemble des activités de la filière textile régionale. Homme de l’ombre et de conviction, il consacre  toutes ses journées à la coordination des entreprises textile de la région pour la fabrication de masques de protection. Une initiative lancée dès le 16 mars en réponse à la demande d’un médecin urgentiste du CHU de Grenoble. « En pénurie de masque pour le personnel soignant mais aussi pour les pompiers, les ambulanciers…, il m’a sollicité pour essayer de trouver des solutions. » Face à la gravité de la situation, Pierric Chalvin contacte aussitôt l’ensemble des 150 entreprises adhérentes présentes sur le marché de la mode, de l’habillement, de l’ameublement et des textiles techniques pour les solliciter.

Les Tissages de Charlieu (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

« Les réponses positives furent très nombreuses, certaines ont proposé de fournir de la matière (tissus, fils, élastiques), d’autres proposaient leurs compétences pour la coupe ou pour l’ensemble de la conception. Un élan formidable. J’ai référencé toutes ces entreprises sur une base de données et les ai mises en relation. Parallèlement, le partage de cette initiative sur les réseaux sociaux a entrainé un afflux de propositions venant de toute la France  mais aussi de la Belgique et du Royaume-Uni. Vu l’ampleur que prenait ce projet, nous avons décidé de tout centraliser sur une plateforme nationale à Paris. » Principale interface entre les différents acteurs, Pierric Chalvin peut être aujourd’hui fier du travail accompli. A ce jour, cinq entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes fabriquent jusqu’à 300 000 masques par jour. Les Tissages de Charlieu et Alpex dans la Loire, Boldoduc et Deveaux SAS dans le Rhône, Chamatex en Ardèche ont adapté très rapidement leurs outils de production et formé leur personnel. « Ce n’était pas si simple de produire un nouveau produit du jour au lendemain. Je salue également l’engagement des salariés de ces entreprises qui se sont volontiers impliqués dans cette initiative. »

Crédit photo : Chamatex Group

Restait à faire homologuer les masques par la Direction Générale de l’Armement. Pierric Chalvin se heurte à la lenteur administrative mais ne baisse pas les bras. « Nous attendons encore l’agrément pour six entreprises et il y en aura certainement d’autres. »  Pour être validés par la Direction Générale des Armées les prototypes doivent remplir plusieurs critères : la performance de filtration, l’ergonomie et la respirabilité du produit. Le fabricant doit également avoir une capacité de production suffisante.

Photo : Société Boldoduc

Les masques, s’ils ne sont pas homologués pour le personnel soignant sont destinés aux entreprises et professionnels qui réclament des moyens de protection pour continuer à exercer en toute sécurité. Convaincu que chacun a un rôle à jouer dans cette situation de crise sanitaire et économique, Pierric Chalvin aura su faire face à l’urgence. « Unitex a été un apporteur de solutions mais le mérite revient à toutes ces entreprises qui font preuve de réactivité et d’une grande capacité d’adaptation. Cette « guerre » aura eu le mérite de mettre en valeur notre industrie régionale, le rôle des acteurs privés qui pallient la désorganisation des services de l’Etat. Tout cela remet également en cause la globalisation. On redécouvre les vertus des circuits courts et de l’économie locale.» Avec une énergie à déplacer les montagnes, Pierric Chalvin continue à livrer bataille. Merci à lui et à toutes ces précieuses entreprises françaises qui font, plus que jamais, notre richesse.

Categories: EN APARTÉ AVEC